Actualité : Le second round est ouvert Spontanéité ou planification ? Résultats du 1er round

Le prix à gagner Le prix

Le projet CohorteGAY : Objectifs de l'intervention L'équipe en charge du projet Plus de 5000 participants inscrits Le système d'enquête en ligne Protection de la vie privée

Espaces dédiés : Participant déjà inscrit S'inscrire comme participant Médias et professionnels

Contact : Contact

Résultats du 1er round

Le rapport présentant les données descriptives collectées lors du 1er round est désormais disponible (téléchargement ici).

  • Fin 2006, cinq mille hommes environ avaient répondu
  • Parmi eux, les jeunes, les provinciaux, les bisexuels étaient bien représentés.
  • Huit répondants sur dix avaient fait un test de dépistage du VIH.
  • Parmi les hommes testés, 8,4% étaient séropositifs.
  • Les deux tiers des couples gays avaient des rapports anaux non protégés.
  • Un tiers des gays avaient pris des risques avec des partenaires occasionnels.

Les connaissances produites suggèrent qu'il convient d'accentuer le dépistage du VIH dans les groupes les plus aux marges du monde gay. Les hommes engagés dans des relations stables doivent être incités à utiliser des critères plus rationnels pour décider de l'abandonner du préservatif dans leur couple et à se faire impérativement dépister avant de prendre toute décision. Enfin, avec les partenaires occasionnels, la protection doit être plus systématique. Il convient de remotiver à cet objectif non seulement les gays identitaires d'Ile-de-France mais également, sur tout le territoire, les jeunes, les bisexuels et les hommes les moins éduquées. Internet est enfin apparu comme un médium qui potentialise les prédispositions que certains hommes peuvent avoir vis-à-vis de la prise de risques. Ainsi, un renforcement de la prévention sur la toile gay est nécessaire.

Les résultats portant sur l'impact des messages de prévention seront publiés à l'issue de la seconde vague.

 

Promoteurs
 
Partenaires